Bar-le-Duc


- Code Postal : 55000
- Code Insee : 55029
- Habitants : Barisiens, Barisiennes ou Barrois, Barroises
- A1titudes : 175 à 327 m
- Superficie : 2362 hectares
- Lien :
Communauté d'agglomération de Bar-le-Duc - Sud Meuse
- Population :


Période dépouillée :

voir détails

- AD et TD = Archives Départementales (pour les photos des actes, voir le site des Archives).

Précisions sur les registres :

- Paroisse Notre-Dame :
- Les baptêmes et les mariages portent sur 1622-1793 et les sépultures sur 1690-1793 avec une table des baptêmes 1638-1737.
- Lacunes 1697-1701.
- Paroisse Saint-Pierre :
- Les baptêmes et les mariages portent sur 1625-1793 et les sépultures sur 1756-1793 avec une table des baptêmes 1638-1734.
- Paroisse Saint-Etienne :
- Les archives portent sur 1739-1764 avec une table 1739-1764.
- Paroisse Saint-Antoine :
- Les archives portent sur 1765-1793.
- Hôpital :
- Les décès portent sur 1752-1792.
- Enfants trouvés :
- Les décès portent sur 1780-1791.
- Etat-Civil :
- Les archives commencent en 1793 avec des TD 1792-1902.

Histoire et patrimoine :

- Anciennement Caturiges, cité gallo-romaine mentionnée par la Table de Peutinger comme étape sur la voie romaine de Reims à Toul, par Naix.
- La ville survécut aux invasions barbares et fut évangélisée au IVe, tandis que se formait une agglomération nouvelle, le "Burgum Barri".
- Au Xe, Frédéric Ier d'Ardenne, duc de Haute-Lorraine, fit construire un château fort et Bar devint la capitale d'un puissant comté, érigé en duché en 1354.
- Le Barrois mouvant (autour de Bar-le-Duc) relevait de la couronne de France, le Barrois non mouvant (autour de Saint-Mihiel) de l'Empire.
- En 1484, le duché de Bar fut réuni au duché de Lorraine, puis en 1766 à la France.
- Diocèse de Toul jusqu'à la Révolution.
- En 1914/18, Bar-le-Duc ravitalla Verdun par la route dite Voie sacrée.
- Écarts (englobés dans la ville) : Marbot, Popey, Pilviteuil.
- Patrie : d'Antoine, duc de Lorraine (1489-1544) ; de François, duc de Guise (1519-1563), dit le Balafré ; de Jean Errard (1554-1610), ingénieur militaire ; de Rémy Cellier (1688-1761), savant bénédictin ; du maréchal Oudinot, duc de Reggio (1767-1847) ; du maréchal Rémy Joseph Isidor Exelmans (1775-1852) ; de Pierre Michaux (1813-1885), un des inventeurs du vélocipède à pédales ; de Raymond Poincaré, président de la République (1860-1934).
- La commune compte 36 bâtiments répertoriés à l'inventaire des monuments historiques, dont voici les principaux :
- La tour de l'Horloge.
- La tour Heyblot, du XIIIe siècle.
- Quelques maisons ont cependant été épargnées par les reconstructions en pierre de taille, dont deux sont classées :
- L'une à la Ville Haute, sur la place Saint-Pierre, datant de la fin du Moyen Âge.
- L'autre en Ville Basse, sur la place de la Couronne.
- L'hôtel de Florainville, édifié au XVIIe siècle, abrite aujourd'hui le palais de justice.
- Le château des ducs de Bar situé sur une esplanade de la Ville Haute est en fait le Neuf-Castel construit au XVIe siècle dans l'enceinte du château-fort.
- L'Hôtel de préfecture de la Meuse est situé sur l'emplacement de l'ancienne commanderie des Antonistes datant du XIVe siècle.
- etc.
- En Ville Haute, l'église Saint-Étienne, rue du Paradis, est construite du XIVe au XVIe siècle, et fait alors partie de l'ancienne collégiale Saint-Pierre (puis Saint-Étienne), fondée en 1315.
- L'église Notre-Dame, rue Jeanne d'Arc, en Ville Basse, est la plus ancienne église de la ville.
- L'église Saint-Antoine, rue Oudinot, est édifiée au XIVe siècle et fait partie de l'ancien couvent des ermites de Saint-Augustin.
- L'église Saint-Jean, place Foch de style néo-byzantin, est érigée du XIXe au XXe siècle par l'architecte Ernest Birglin.
- La synagogue, quai Sadi Carnot, de style mauresque, est construite de 1871 à 1872 par l’architecte Charles Demoget.
- Le temple protestant, rue du Gué, de style roman, est inauguré le 25 mai 1862.

Personnage :

Marie de Guise née le 22 novembre 1515 à Bar-le-Duc et décédée le 11 juin 1560 à Édimbourg, fut duchesse consort de Longueville puis reine consort et régente d'Écosse. Fille de Claude de Lorraine et d'Antoinette de Bourbon, elle appartient à la branche de Guise de la maison de Lorraine, elle est la nièce du duc Antoine Ier de Lorraine et de Bar dit « Le Bon ». Elle épouse en 1538 le roi Jacques V d'Écosse, membre de la dynastie des Stuart. Elle eut notamment pour petit-fils Jacques Ier, qui réunit en 1603 les trônes d'Écosse et d'Angleterre sous l'autorité d'un seul monarque. Elle a une fille nommée Marie Stuart, qui se mariera avec le roi de France pour unir les deux pays.

Accès Réservé Cantonnier Copyright 2007 - Nb total de visiteurs: 733090
Nb de visiteurs aujourdhui: 231
Nb visiteurs connectés: 44