Souilly


- Code Postal : 55220
- Code Insee : 55498
- Habitants : Soliaciens, Soliaciennes
- A1titudes : 242 à 344 m
- Superficie : 2659 hectares
- Lien :
Communauté de communes Val de Meuse - Voie Sacrée
- Population :


Période dépouillée :

1641-1902 terminé

- AD et TD = Archives Départementales (pour les photos des actes, voir le site des Archives).

Précisions sur les registres :

- Les archives commencent en 1641 avec des TD 1803-1902.

Histoire et patrimoine :

- "Sauliaco" à l'époque mérovingienne, d'un nom d'homme Solius.
- Chef-lieu d'une prévôté du comté de Bar.
- Affranchi en 1281 par Thiébaut, comte de Bar.
- Chef-lieu de canton depuis 1790.
- Le maréchal Pétain établit à l'hôtel de ville son poste de commandement de la bataille de Verdun ; de 1916 à 1918, siège du commandement de la 11e armée.
- Patrie de Jean-François Gossin, député aux États généraux (1754-1794), collaborateur de l'abbé Grégoire, un des auteurs de la division de la France en département (1790) ; de Jean-Baptiste Harmand (1751-1816), député à la Convention.
- Substructions gallo-romaines.
- Sur diverticule de Verdun à Fains.
- Hôtel de ville, édifice objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis 1943.
- Motte féodale (à l'extérieur du village), ancienne motte castrale (MH depuis 1990), vestige du château des comtes de Bar, avec vestiges de la chapelle Saint-Georges.
- Vestiges de maisons XVIe à XIXe.
- Église Saint-Martin 1832 (reconstruction néo-gothique de la fin du XIXe sur l'emplacement d'une église d'origine médiévale), restaurée après 1918.
- Cimetière autour de l'église avec des monuments funéraires XIXe.
- Fontaine de dévotion et oratoire de Benoite-Vaux.
- Musée de la voie sacrée (souvenir de la guerre 1814/18).
- Manoir du XVIIe et du XVIIIe.
- Éolienne Bollée.

Activités anciennes :

- Fabrique de bois de brosses, de chaises, de corsets.

Personnage :

François Louis de Morlan (dit Morland), né le 11 août 1771 à Souilly et mort le 5 décembre 1805 à Brünn (aujourd'hui Brno, en République tchèque). Colonel aux chasseurs à cheval de la garde Impériale, connu sous le nom de colonel Morland. Une avenue de Paris porte son nom et il partage avec Sully celui d'une station de métro. Son nom est gravé sous l'arc de triomphe de l'Étoile : 18e colonne. François de Morlan était le fils du fermier des dîmes de l'évêché de Verdun à Souilly qui avait épousé une descendante d'une branche colatérale de la famille de Croÿ dont elle portait le nom.

Accès Réservé Cantonnier Copyright 2007 - Nb total de visiteurs: 729595
Nb de visiteurs aujourdhui: 422
Nb visiteurs connectés: 67