Fresnes-en-Woëvre


- Code Postal : 55160
- Code Insee : 55198
- A1titudes : 208 à 238 m
- Superficie : 908 hectares
- Lien :
Communauté de communes du Territoire de Fresnes en Woëvre
- Population :


Période dépouillée :

1668-1902 terminé

- AD et TD = Archives Départementales (pour les photos des actes, voir le site des Archives).

Précisions sur les registres :

- Les archives commencent en 1668 avec des TD 1803-1902.

Histoire et patrimoine :

- Toponymie : du latin "fraxinum" : le frêne.
- Ancien village fortifié, propriété des ducs de Lorraine, puis des évêques de Verdun.
- Charte d'affranchissement en 1320 par Henri d'Apremont, évêque de Verdun (pour Fresnes et Aulnois écart de la commune).
- Anciennement diocèse de Verdun. Prévôté épiscopale (au XVIIIe) bailliage de Verdun.
- Le château reconstruit au XVIIe et transormé les siècles suivants, fut détruit en 1914/18 et reconstruit.
- Ancienne voie romaine de Reims à Metz. Vestiges gallo-romains. Autre voie romaine dite "Chaussée Austrasienne", ou "Haut Chemin".
- Ancienne porte de ville.
- Ruines du château d'Aulnois.
- Statue du général Marguerite (mutilée).
- Église Saint-Pierre-ès-Liens, détruite par les bombardements durant la Première Guerre mondiale, fut reconstruite en 1925 sur l'emplacement d'une ancienne du XIIIe siècle, puis d'une seconde de 1782.
- Aulnois-en-Woëvre avait une église Saint-Pierre dont il ne reste que des vestiges ; cet ancien village fut détruit par les Suédois au XVIIe.
- Croix de guerre 1914-1918 : 30 octobre 1920.

Personnage :

Louis Pergaud, auteur de La Guerre des boutons, est mort dans la commune. Il y était hospitalisé après avoir été fait prisonnier par les Allemands. C'est un bombardement d'artillerie de l'armée française qui l'aurait tué.

Accès Réservé Cantonnier Copyright 2007 - Nb total de visiteurs: 729579
Nb de visiteurs aujourdhui: 406
Nb visiteurs connectés: 72