Mauvages


- Code Postal : 55190
- Code Insee : 55327
- Habitants : Malvagiens, Malvagiennes
- A1titudes : 275 à 402 m
- Superficie : 2111 hectares
- Lien :
Communauté de communes des Portes de Meuse
- Population :


Période dépouillée :

1654-1902 terminé

- AD et TD = Archives Départementales (pour les photos des actes, voir le site des Archives).

Précisions sur les registres :

- Les archives commencent en 1654 avec des TD 1793-1902.

Histoire et patrimoine :

- Première mention : "Malvagia", du latin malva, la mauve.
- Au cours de la guerre de Trente ans, le village fut dévasté par les Suédois.
- Terre donnée par Pépin le Bref au VIIIe à l'abbaye de Gorze.
- Avant 1790, faisait partie du diocèse de Toul et au temporel mi-barrois, mi-France ; suivait trois coutumes : Bassigny, Bar, Chaumont.
- Au lieu-dit le Châtelet ; éperon barré, enceinte fortifiée. Épingle de l'âge du bronze.
- Vestiges gallo-romains.
- Église Saint-Pantaléon, reconstruite XVIIIe. Le portail roman est inscrit aux Monuments historiques depuis 1935.
- Fontaine-lavoir du Déo, néo-égyptienne. De plan demi-circulaire, c'est une réalisation de l'architecte barisien Théodore Oudet, en 1831. Elle est classée au titre des monuments historiques depuis 1988.
- 3 fontaines et 3 lavoirs.
- Tunnel de Mauvages sur le canal de la Marne au Rhin, localement connu sous la dénomination « la voûte ». Creusé sur une longueur de 4 877 mètres.
- Le château d'origine, édifié au XVe siècle, avait été détruit. Il fut reconstruit en 1704 pour Antoinette de Vigneulles sur l'emplacement de l'ancienne fortification. Il ne reste aujourd'hui que le corps de logis, le portail, certaines parties des dépendances et une tour percée d'une cannonière.
- Maisons du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle. La mairie-école occupe le corps de logis d'une ancienne ferme du XVIIIe siecle transformée entre 1832 et 1836.
- Ermitage de la Visitation avec chapelle Notre-Dame-de-Bonne-Espérance ; existerait dès le XIIIe ; chapelle XVIe incendiée durant la guerre de Trente ans, restaurée en 1674, agrandie en 1834 et en 1855, exhaussée en 1887 ; lieu de pélérinage.
- Plusieurs croix de chemin remarquables.
Accès Réservé Cantonnier Copyright 2007 - Nb total de visiteurs: 729603
Nb de visiteurs aujourdhui: 430
Nb visiteurs connectés: 72