Marville


- Code Postal : 55600
- Code Insee : 55324
- Habitants : Marvillois, Marvilloises
- A1titudes : 197 à 313 m
- Superficie : 1955 hectares
- Lien :
Communauté de communes du pays de Montmédy
- Population :


Période dépouillée :

1674-1902 terminé

- AD et TD = Archives Départementales (pour les photos des actes, voir le site des Archives).

Précisions sur les registres :

- Les archives commencent en 1674 avec des TD 1803-1902.
- Lacunes M 1863-1892 (voir peut-être en mairie ?).

Histoire et patrimoine :

- Toponymie : vient d'un nom d'homme sans doute germanique. Origine gallo-romaine.
- Ce fut la ville la plus importante de la région nord meusienne.
- Anciennement diocèse de Trèves.
- Affranchi à la fin XIIe par le comte de Bar, Thiébaut Ier.
- Dés 1270, "terre commune" entre le duché de Bar et le Luxembourg, d'où situation privilégiée.
- Fin XVe et 1659/1661 : période hispano-lorraine. En 1659 (paix des Pyrénées) et 1661 (paix de Vincennes), les deux seigneurs la cédèrent à la France.
- En 1677 démolition des fortifications sur ordre de Louis XIV.
- De 1790 à 1800, chef-lieu de canton.
- Fut siège de prévôté, de bailliage et de gruerie.
- Patrie de dom Tabouillot (1734-1799), érudit bénédictin ; du général Mouton (1836-1923).
- Situé sur les diverticules de Senon à Marville et de Verdun à Marville.
- Site et cimetière mérovingien.
- Vestiges de l'enceinte XIIIe - XVIIe, rue de la Vieille-Halle, inscrits monuments historiques en 2002.
- Écarts : Choppey, Crédon.
- Château de Choppey XVIIIe (actuellement ferme).
- Chapelle Saint-Hilaire de style roman (XIIe-XIVe), classée monument historique en 1931, qui fut l'église mère de Marville jusqu'au XIIIe siècle.
- Église Saint-Nicolas XIIIe siècle, classée monument historique en 1920.
- Ossuaire de 40 000 crânes et cimetière classés (XVe siècle).
- Maison dite du Prieur de Saint-Hilaire-Saint-Nicolas XVIe siècle, 2, Grande-Place classée monument historique en 2006.
- Ancien refuge de l'abbaye d'Orval, 27 et 29 rue des Prêtres, XVIe siècle et XVIIIe siècle classé partiellement monument historique en 1931 et inscrit en 1998.
- Ancien Hôtel de ville dit Maison des Drapiers, rue du Tripot, dont la porte avec une statuette de drapier est classée monument historique en 1931.
- Immeuble avec façade et toiture du XVIe siècle, Grande-place, classé monument historique en 1931.
- Immeuble avec façades du XVIe siècle et XVIIe siècle, Grande-place, classé monument historique en 1931.
- Maison dite du Chevalier Michel XVIe siècle, Grande-Rue rue de Bal classée monument historique en 1931 et inscrite en 1980.
- Immeuble avec une statue de la Vierge dans sa niche, rue du Tripot, classée monument historique en 1931.
- Immeuble avec façade du XVIe siècle et toiture, rue du Tripot, classé monument historique en 1931.
- Calvaire du XVIe siècle, route Nationale, classé monument historique en 1920.
- Maisons et hôtels particuliers de style Renaissance dont l'Hôtel d'Égremont, Grande rue, classé au titre des monuments historiques depuis 1931.
- Immeuble avec façade et toiture Renaissance, place Saint-Benoît, classé au titre des monuments historiques depuis 1932.
- Maison 4, rue Marius du XIVe siècle et XVIIIe siècle inscrite au titre des monuments historiques depuis 2015.
- Maison, rue des Prêtres, avec une porte du XVIe siècle classée au titre des monuments historiques depuis 1932.
- Maison, rue des Prêtres, porte avec écusson et baie Renaissance classée au titre des monuments historiques dès 1931.
- Couvent des Bénédictins XVIe siècle.
- Couvent des Antonins XVIIe siècle.
- Chapelle de l'hospice Saint-Bernard.
- Cimetière militaire allemand.
- Ancienne base aérienne occupée par des unités de la Force aérienne du Canada de 1952 à 1967.

Activités anciennes :

- Laiterie, 5 moulins, pelletiers, tisserands, drapiers, tanneries, comme l'indiquent les noms de rues.

Accès Réservé Cantonnier Copyright 2007 - Nb total de visiteurs: 729600
Nb de visiteurs aujourdhui: 427
Nb visiteurs connectés: 75