Revigny-sur-Ornain


- Code Postal : 55800
- Code Insee : 55427
- Habitants : Revinéens, Revinéennes
- A1titudes : 134 à 182 m
- Superficie : 1932 hectares
- Lien :
Communauté de communes du Pays de Revigny-sur-Ornain
- Population :


Période dépouillée :

1682-1902 terminé

- AD et TD = Archives Départementales (pour les photos des actes, voir le site des Archives).

Précisions sur les registres :

- Les archives commencent en 1682 avec des TD 1792-1902.
- Lacunes 1683-1755.

Histoire et patrimoine :

- Première mention en 965. "Reviniacus", ancienne villa romaine sur la côte Saint-Martin, fut ruinée par les barbares aux Ve et VIe : les habitants rescapés auraient essaimés et fondé Vassincourt, Neuville et Revigny.
- Affranchi en 1251 par Thiébaut II, comte de Bar.
- Jadis, Barrois, bailliage de Bar, diocèse de Toul.
- La maison forte de Revigny, fit au XVe l'objet de nombreuses attaques armées et fut ruinée au XVIIe, au cours de la guerre de Trente ans.
- Le village fut très endommagé en 1914, reconstruit, puis eut à subir de nouveaux ravages en 1940.
- Quelques rares maisons anciennes épargnées en 1914 puis en 1940.
- Patrie de Jacques de Revigny, évêque de Verdun (XIIIe) ; du général Jean Louis François Fauconnet (1750-1819), baron d'Empire.
- Substructions gallo-romaines au lieu-dit Bas-Jardin.
- Église Saint-Pierre et Saint-Paul des XVIe – XVIe siècles. Restauration en 1859, puis après la Première Guerre mondiale. Classée MH (1908).
- Église Saint-Joseph, Quartier la Tuilerie (1962).
- Ancien ermitage Saint-viviant XVIe détruit en 1795 ; chapelle Notre-Dame-de-Grâce 1898.
- Chapelles disparues : chapelle dite des Barbitons détruite en 1799 ; chapelle à l'ancienne cense de Grandcourt ; chapelle dans la maison hospitalière fondée en 1334.
- Chapelle du cimetière 1847.
- 5 croix de chemin XIXe.
- Nécropole nationale française de Revigny-sur-Ornain.
- Statue d'André Maginot.
- Fontaine Notre-Dame-de-Grâce.
- 2 Justes parmi les Nations dans la commune.

Personnage :

Pierre Gaxotte (1895-1982), historien et journaliste français. Né le 19 novembre 1895 à Revigny, élu à l'Académie française au fauteuil de René Grousset le 29 janvier 1953 et reçu par le Général Weygand le 29 octobre 1953. Décédé le 21 novembre 1982 et enterré au cimetière communal. Il a notamment écrit un livre de souvenirs sur Revigny qui a pour titre : Mon village et moi.

Accès Réservé Cantonnier Copyright 2007 - Nb total de visiteurs: 733441
Nb de visiteurs aujourdhui: 582
Nb visiteurs connectés: 68